1233343_193128247531507_357917665_n

DuBonPain innove dans la valorisation de la boulangerie artisanale

DuBonPain est une jeune start-up lancée en février 2014 (mais dont l’idée germe depuis quelques années). Ses fondateurs ambitionnent d’offrir un guide participatif des boulangeries artisanales et de proximité.

Aujourd’hui, nous nous entretenons avec Hugo Rivière, directeur marketing de la toute jeune start-up DuBonPain. Hugo, comme les autres fondateurs, Maxime, Simon et Mario est toujours étudiant. Respectivement à l’ENSTA Paristech, Centrale Paris, Polytechnique (X) et L’université Paris VI.

Logo de DuBonPain

Comment est venue l’idée de départ de la fondation de DuBonPain ?

L’idée de départ est venue de Maxime. Qui est l’initiateur de DuBonPain. Au cours d’une virée estivale dans le village médiéval de Castelnau-de-Montmiral, en 2011, il s’est mis à la recherche d’une boulangerie à l’heure du goûter.  Après plusieurs minutes de recherche, il finit par trouver. Une fois sur place, et après avoir attendu son tour, il se rend compte qu’il n’a pas de monnaie sur lui. Il ne pouvait donc pas avoir son encas après toute cette attente.

Cette mésaventure fonda les prémices d’une longue réflexion. Son smartphone, pourtant si sophistiqué, ne lui avait été d’aucun secours. Ni pour trouver une boulangerie digne de ce nom, ni pour savoir quelle spécialité il trouverait dans la région. Alors que la boulangerie fait partie du quotidien de la majorité des français, aucun site internet, fonctionnalité ou application de smartphone n’est utile à l’heure d’aller chercher son pain.

En poussant sa réflexion, il se rendit compte que les artisans-boulangers, malgré leur passion, souffrent aujourd’hui de la concurrence industrielle, alors qu’ils sont un fleuron de la culture française.

L'équipe DuBonPain
L’équipe DuBonPain

Quel est le projet de DuBonPain à court et moyen terme ?

Pour l’heure, pas de dématérialisation de paiement bien que nous pensons que c’est un élément important. La mission court terme est de proposer un outil de communication et marketing aux boulangers en les amenant simplement et gratuitement sur internet. Aujourd’hui, un artisan a rarement une page sur un réseau social, et quand c’est le cas, le plus souvent c’est une communication non professionnelle. Nous accompagnons les artisans dans une démarche de communication plus maitrisée et plus axée sur la création de valeur en utilisant un outil simple qui amène de la clientèle.
Quelle est la cible de DuBonPain ?
Les 32 000 (certainement plus important car elles ne sont pas toutes référencées) boulangeries artisanales de France dans un premier temps.
Quels sont vos concurrents potentiels ?
Aujourd’hui, il y a des outils “macro” et “généralistes” qui ne focalisent pas sur la boulangerie et qui, du coup, ne permettent pas d’avoir les détails auxquels peut s’attacher un client précisément intéressé par les subtilités qui font la différence entre un produit de boulangerie et un autre. Bien que ces outils soient généralistes, les utilisateurs peuvent être plus naturellement orientés vers eux étant donné leur popularité. On peut citer : les Guides en ligne qui mettent à disposition la possibilité d’appeler (appels surtaxés), Yelp, Google Places, Guides de commerce de proximité… Leur aspect universel et exhaustif ne permet pas d’aller dans le détail d’une catégorie précise.
Quel est le Business Model de DBP ?

Plusieurs canaux de revenus sont envisagés, ils devront être affinés au fur et à mesure du déploiement du produit. On envisage un service de base gratuit (Freemium) avec une mise en avant sur le site et les réseaux sociaux qui serait payante (à un tarif raisonnable). Parallèlement, en utilisant les fonctionnalités offertes par une application mobile, on souhaite ajouter la possibilité de proposer des promotions chez nos partenaires grâce à des géo-notifications en fonction de l’emplacement de l’utilisateur. Potentiellement, on peut aussi proposer un service permettant d’améliorer sa position sur le moteur de recherche du site et de l’application. Enfin, nous n’excluons pas un service de coaching personnalisé pour la communication de l’artisan boulanger avec sa cible.

Quels sont les prochains axes de développement ?
Pour l’instant, nous souhaitons nous concentrer sur le marché français et expérimenter des sets de fonctionnalités qui soient réellement porteurs de valeur pour nos clients. La base de données est enrichissable et actualisable par les utilisateurs. Nous proposons déjà les horaires d’ouvertures entre autres informations. D’autres arrivent très bientôt. L’application arrivera également assez vite puisque nous travaillons déjà dessus.
Avez-vous besoin de lever des fonds ?
Aujourd’hui, nous faisons encore tout nous mêmes mais nous envisageons la création d’une structure d’ici quelques semaines. Nous avons des besoins de l’ordre de 30 K à 50K €. Notamment pour des stagiaires et pour la communication.
Parallèlement, nous participons à des concours d’entrepreneurs pour faciliter cette phase de lancement grand public. Nous mettons également des fonds personnels dans le projet.
Vous pouvez soutenir DuBonPain dans le concours 100 jours pour entreprendre et leur permettre d’augmenter leur trésorerie en allant sur : http://www.100jourspourentreprendre.fr/?concours=maxime-renault

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>